Les différents types de mycoses plantaires

 

Il existe deux types de mycoses plantaires, plus liées qu’on pourrait le penser, puisqu’elles sont toutes deux issues du même champignon. Apprenez-en un peu plus sur les mycoses plantaires, et découvrez comment les traiter.

 

Les différents types de mycoses plantaires

 

1. La mycose des pieds (pied d’athlète)

Bien que la mycose des pieds (tinea pedis) soit l’une des infections plantaires les plus communes [2], elle affecte seulement 15% des personnes dans le monde. Les hommes sont généralement plus touchés que les femmes et la probabilité de développer cette infection augmente avec l’âge.

La bonne nouvelle est que la plupart des cas sont facilement traités s’ils sont détectés à temps, dès les premiers symptômes. Cependant, si vous continuez de ressentir une douleur et vous inquiétez de votre situation, allez consulter votre médecin généraliste ou votre dermatologue. 

 


1. De quoi s’agit-il ?

Le pied d’athlète s’appelle ainsi car ce champignon apprécie l’humidité, la tiédeur et les recoins étroits qui correspondent bien à l’environnement dans lequel les pieds des athlètes évoluent. Cependant, n’importe quelle chaussure empêchant le pied de respirer et entraînant un environnement tiède favorisera le développement du champignon.

 

2. Quels sont les symptômes ?

La plupart du temps, la peau gratte, s’effrite et est humide, en particulier entre les orteils. Heureusement, le champignon affecte seulement les couches supérieures de la peau.

 

3. Comment l’attrape-t-on ? 

La mycose des pieds est contagieuse, ce qui signifie qu’elle s’attrape en entrant en contact avec des cellules de peau porteuses de la mycose.

On attrape en général cette infection dans les lieux humides et chauds tels que les piscines, les vestiaires (pensez à porter des tongs ou des chaussures de piscine afin de minimiser les risques), ou encore les salles de bain et les douches. Les personnes diabétiques sont plus enclines à être infectées par le pied d’athlète.



4. Comment éviter d’attraper une mycose du pied ? 

Lavez vos pieds tous les jours dans de l’eau chaude savonneuse pour les garder propres et assurez-vous de bien les sécher, en particulier entre les orteils. Evitez de prêter ou d’emprunter les serviettes de bain! 

Les poudres pour les pieds peuvent aider à minimiser l’humidité du pied et des chaussures. Gardez vos pieds, vos chaussettes et vos chaussures propres. Dès que vous le pouvez, essayez de porter des chaussures plutôt ouvertes, qui laissent respirer les pieds. Que cela vous plaise ou non, cela est nécessaire car le pied du jeune adulte peut produire jusqu’à une demie pinte de transpiration les jours d’été.

Choisissez des matériaux naturels, comme le coton par exemple, pour vos chaussettes et chaussures. Changez de chaussettes tous les jours et alternez entre différentes paires de chaussures pour leur laisser le temps de sécher à chaque fois. Si certaines de vos chaussures ont tendance à augmenter les symptômes, vous devrez vous en débarrasser ; même si ce sont vos préférées.

 

5. Comment traiter le pied d’athlète ? 

Des fongicides et traitements antifongiques sont disponibles en pharmacie. Suivez les instructions et évitez d’être infecté à nouveau en continuant le traitement, même après que les symptômes aient disparu, pour vous assurer que tous les champignons aient été détruits.

 



2. Mycoses des ongles

Une mycose des ongles (onychomycosis) affecte la kératine des ongles et peut affecter l’ongle dans sa totalité [8], y compris au-dessus, en-dessous et à la racine de l’ongle, ou juste quelques parties de l’ongle. Elle affecte 2 à 18% de la population mondiale [9].

Malheureusement, le champignon peut s’établir très lentement et vous pouvez ne pas remarquer les symptômes avant que celui-ci ne soit bien installé. En revanche, il est généralement indolore et peut être facilement traité à la maison.


1. De quoi s’agit-il ?

La plupart des mycoses des ongles sont causées par des champignons dermatophytes, également à l’origine du pied d’athlète [10]. De temps en temps, d’autres types de champignons, comme Candida, peuvent être à l’origine d’une infection de l’ongle [11]. Si vous avez une mycose du pied, il est probable que vous attrapiez aussi une mycose des ongles. Il est très important d’agir dès les premiers signes d’infection pour éviter que celle-ci ne se propage.

2. Quels sont les symptômes ?

Des ongles décolorés, plus épais et tordus, sont les premiers signes d’une infection liée à une mycose. Si rien n’est fait pour stopper l’infection, l’ongle devient fragile et certains morceaux peuvent tomber ou se casser. La peau située autour de l’ongle infecté peut aussi être enflammée et douloureuse.


3. Comment éviter d’attraper une mycose des ongles ? 

Evitez les chaussures qui tiennent trop chaud aux pieds, gardez vos ongles coupés courts et suivez les consignes d’hygiène précédemment citées.


4. Comment traiter la mycose des ongles ? 

Les traitements antifongiques créent un environnement impropre à la prolifération des champignons, ils éliminent ainsi le problème et empêchent l’infection de se propager. 

Le traitement anti mycose de l’ongle Scholl est efficace et facile à utiliser : 

Dans la première phase du traitement, vous devrez limer l’ongle une fois par semaine et appliquer la solution liquide une fois par jour pendant un mois. Dans la deuxième phase du traitement, vous devrez utiliser la solution liquide seulement une fois par semaine pour les 9 mois suivants afin de vous débarrasser du phénomène de décoloration de votre ongle et que celui-ci revienne à son état d’origine. Pour traiter l’infection efficacement, il est impératif d’aller jusqu’au bout du traitement. Pour plus d’information sur l’utilisation du produit, merci de vous référer à la notice et la brochure du produit.